Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 13:53

 

Un nouveau fossile humain d’une importance capitale, une diaphyse de fémur rapportée à Homo rhodesiensis, a été découvert dans la grotte de la carrière Thomas 1 à Casablanca, rapporte le programme maroco-français de recherches Préhistoire du grand Casablanca, en marge des fouilles pluriannuelles conduites depuis 1978.

Sur la base des datations radiométriques et études géologiques sur le site, le fossile pourrait dater de plus de 500 mille ans. C’est en tout cas ce qu’a fait savoir Abderrahim Mouhib, chercheur en préhistoire et conservateur principal des monuments et sites au ministère de la culture.

Le fossile Thomas 1, l’un des très rares fémurs humains découverts en Afrique durant tout le Pléistocène Moyen allant de 780 000 à 125 000 ans avant le présent, peut être comparé à un autre fossile marocain provenant d’Ain Maârouf dans la province d’El Hajeb. Selon la source, ces restes renseignent sur la taille, la robustesse et la locomotion de nos lointains prédécesseurs. Ils montrent aussi que ces hommes pouvaient être la proie des carnivores et des charognards.

Selon Mouhib, le fossile a été trouvé avec des outils de pierre taillée caractéristiques de la civilisation préhistorique de l’Acheuléen et à de nombreux vestiges animaux de gazelles, antilopes, phacochère, équidés... Plusieurs restes humains ont été déjà trouvés dans ce site en 1969, 1994, 2006, 2008 et 2009.

Carrieres-Thomas.jpg

Les carrières Thomas sont situées à 8 Km au sud ouest de Casablanca. Elles doivent leur Intérêt aux restes d' Homo erectus qu'elles ont livrées (mandibule, fragments crâniens et maxillaire) et qui sont associés à une industrie lithique acheuléenne et des restes fauniques qui sont très diversifiés. Chronologiquement, ces spécimens datent probablement du début du Tensiftien avec un âge qui avoisine 400.000 ans BP. Par ailleurs la révision stratigraphique de la carrière Thomas 1 en 1986 a permis la découverte d'un outillage de l'Acheuléen ancien dont l'âge est estimé à 700.000 ans. Cette industrie est considérée comme étant le témoignage le plus sûr de la présence humaine au Maroc, présence qui pourrait dater du tout début du pléistocène moyen.

Source : Ar.yabiladi.com

Partager cet article

Repost 0
Published by cro-magnon - dans News
commenter cet article

commentaires