Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 16:00

 

Deux visites du gisement Néandertalien des Pradelles sont proposées jeudi 1er aout et vendredi 2 aout, par l'équipe scientifique qui a fouillé le site.

Situé sur la commune de Marillac-le-Franc en Charente, Néandertal avait choisi les Pradelles comme halte bouchère il y a plus de 40 000 ans."Ces hommes n'y habitaient pas. Ils apportaient les carcasses des rennes qu'ils chassaient, mais aussi quelques bisons, chevaux, des petits carnivores. Ils prenaient les pattes avant et arrière, les plus riches en viande. Ils les exploitaient jusqu'à la moelle, cassaient les phalanges, récupéraient tout. Il n'y avait pas de gaspillage", décrit Maxime Pelletier, étudiant bordelais qui appartient à l'équipe de Bruno Maureille, paléonthropologue et directeur de recherches au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), qui a fouillé la grotte pendant une dizaine d'années. A noter, la présence de marmotte parmi les vestiges de faune et de lemmings à collier au sein de la microfaune ce qui traduit un environnement froid et sec.

Deux particularités archéologiques très rares au Moustérien caractérisent ce gisement. Il ne livre aucune trace de feu et de nombreux vestiges humains très fragmentaires sont fréquents au sein de la moitié inférieure de la stratigraphie. Cela représente au moins huit individus différents : du petit enfant à l'adulte d'âge avancé. A ce propos, Bruno Maureille précise dans la revue AdlFi que sur 17 de ces vestiges (soit 35 % d'entre eux) on peut observer des traces anthropiques variées : fracturation de la voûte crânienne et d'ossements du squelette infra-crânien frais, traces de décharnement, point d'impact, lignes de fracture. Enfin tous les critères majeurs (Boulestin, 1998) permettant de discuter la problématique de l'exploitation alimentaire de l'homme par l'homme sont présents au sein de cette collection. Nous pourrions donc être en présence d'un des rares sites du Paléolithique moyen où l'hypothèse d'un cannibalisme diététique peut être avancée. Toutefois, il faut rester prudent, cette hypothèse méritant de plus amples recherches sur la totalité de la collection paléoanthropologique.

Visites commentées de l'aven des Pradelles à Marillac-le-Franc jeudi et vendredi à 18h. Inscriptions à l'office de tourisme du pays Horte-et-Tardoire à La Rochefoucauld. Téléphone: 05 45 63 07 45.

site-des-pradelles.jpg                                                  Fouilles sur le site des Pradelles


Sources utilisées : Adlfi.com / Charentelibre.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by cro-magnon - dans News
commenter cet article

commentaires