Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 16:31

 

Cinq gisements d’art rupestre datant de la période préhistorique ont été découverts, dernièrement et fortuitement, dans la commune de Berriane, à une quarantaine de kilomètres au nord de la ville de Ghardaïa, rapporte l’APS qui cité le directeur de la culture de la wilaya, Brahim Baba-Addoune. Ces gisements préhistoriques, qualifiés d’importants par des archéologues et autres spécialistes en préhistoire et art rupestre, ont été mis à jour par des jeunes scouts de la région, lors d’un bivouac dans une zone désertique près de Berriane, a-t-il précisé. De nombreuses gravures et dessins rupestres authentifiées par les spécialistes décorent les affleurements et autres façades de cuesta d’affluent rocheux ainsi que des rochers des éboulis de pente se trouvant dans la région sud de Berriane, ajoutera le responsable. Aucune précision sur la datation des figures et la période dans laquelle se situerait cet art pariétal ne sont toutefois données.
Plusieurs gravures et dessins d’animaux, d’objets et autres signes, ainsi qu’un monument funéraire atypique à la région, constituent les pièces maîtresses de l’art préhistorique découvert dans cette localité, a-t-on fait savoir. Ces gravures rupestres, qui témoignent de l’existence d’une vie humaine dans la région depuis des milliers d’années, restent en quête d’intérêt pour l’épanouissement d’un tourisme culturel et scientifique. Ces sites de gravures rupestres d’une valeur inestimables constituent, outre le passé de la région exprimé par les différentes représentations et figures fauniques et humaines appartenant à la période libyco-berbère, une matière de référence pour les recherches académiques et historiques sur la région, en plus de leur rôle en matière touristique, a souligné le premier responsable de secteur de la culture de la wilaya de Ghardaïa.
Une équipe composée de spécialistes a élaboré un dossier de classement de ces sites afin de les préserver contre les actes de vandalisme et de vol, et mettre en place une stratégie de valorisation de ce patrimoine dans le cadre d’un tourisme respectueux des valeurs patrimoniales de la région. «Le Sahara algérien constitue un musée à ciel ouvert et une mémoire de l’Humanité dont il est impératif de préserver et de mettre en valeur ses richesses», a souligné M. Baba-Addoune.
Ghardaïa territory 1934-1955 map-fr.svg

Source utilisée : Latribuneonline.com

Partager cet article

Repost 0
Published by cro-magnon - dans News
commenter cet article

commentaires