Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 10:19

Moins de six mois après l'ouverture de la Caverne du Pont d'Arc, le gestionnaire a licencié

son dirigeant. Le succès était pourtant au rendez-vous, avec près de 400.000 visiteurs.

Il s'agirait d'un conflit d'humeur. Selon les informations de la radio France Bleu, Kléber Rossillon et le directeur de la Caverne, Antoine Deudon, qui était arrivé en Ardèche il y a un an, ne s'entendent plus sur la manière de piloter le site. Le premier veut avoir un œil sur tout, le second aurait souhaité plus d'indépendance et de marges de manœuvre pour organiser le quotidien. Un bras de fer que Kléber Rossillon a remporté sur l'air chiraquien "je décide, il exécute". Même s'il en a gros sur le cœur, Antoine Deudon ne souhaite pas s'exprimer pour l'heure.

La réplique de la grotte Chauvet victime de son succès ?

Alors que 350.000 visiteurs étaient attendus pour l'année à venir sur le site de Vallée Pont d'Arc, près de 400.000 curieux ont visité la réplique en l'espace de seulement cinq mois. Tous les jours, 2.000 personnes se rendent sur le site.

La gestion de la Caverne semble bien difficile car un autre cadre de la maison, la responsable de la communication, pourrait également quitter ses fonctions. Et tout cela s'ajoute à la mauvaise humeur qu'expriment, pour l'instant en toute discrétion, certains salariés sur leurs conditions de travail. Le syndicat mixte, chargé du suivi de la délégation de service public, ne peut que compter les points mais entend quand même mettre la pression sur Kléber Rossillon d'ici la fin de l'année. D'abord en contrôlant le site, l'entretien et la maintenance, et ensuite en mettant le nez dans les comptes...

La Caverne du Pont d'Arc se trouve en Ardèche, à 5 kilomètres de l'emplacement de la grotte originelle. 430 répliques de dessins, peintures et gravures datées de 36.000 ans, en partie reproduites au charbon de bois, sont exposées dans le vaste espace de reconstitution de 3.000 m².

Qui est Kléber Rossillon ?

Il est un des héritiers de la famille Sclumberger et fils de Véronique Seydoux, une petite-fille de René Seydoux, qui dirigea le groupe Schlumberger (Chargeurs, Gaumont, Pathé). Son père, Philippe, a racheté en 1965 le château en ruine de Castelnaud, devenu depuis un des hauts lieux du tourisme en Dordogne.

Polytechnicien, il a hérité de sa famille du château de Marqueyssac, dans le Périgord et crée en 1995 sa société "Kléber Rossillon SARL", spécialisée dans le secteur d'activité de la gestion des sites et monuments historiques et des attractions touristiques similaires. Elle gère aujourd’hui 7 sites dont le dernier en date est la caverne du pont d'Arc.

En 2014, le chiffre d'affaire réalisé par sa société s’élevait à 4 307 700,00 €.

Sources : Lefigaro.fr / francebleu.fr / Société.com / LeJDD.fr

RIFIFI À LA CAVERNE DU PONT D'ARC !

Partager cet article

Repost 0
Published by cro-magnon - dans News
commenter cet article

commentaires