Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 07:39

 

Bernard Buigues, paléontologue et découvreur du mammouth Jarkov, Régis Debruyne, paléontologue au Muséum d’histoire naturelle et Marylène Pathou-Mathis, anthropologue étaient les invités le 15 août dernier de l'émission de France Culture "Contre expertise".

Cloner les mammouths ?

Ecoutez le podcast de l'émission en cliquant ici.

Emission-contre-expertise.JPG

                        Marylène Pathou-Mathis, Régis Debruyne et Bernard Buigues

                                  (Crédit photo - Camille Boullenois - Radio France)

Repost 0
Published by cro-magnon - dans Document audio
commenter cet article
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 12:48

 

Deux étudiants en archéologie et en anthropologie biologique viennent de faire une belle découverte dans la grotte du Lazaret, à l'est de Nice. Un bout de crâne d'un homo erectus européen (Homo heidelbergensis) datant de 170 000 ans environ a été mis à jour samedi 13 août dernier sur le carré de fouilles S11.

«On a pensé à un animal, puisque ces derniers temps on retrouve beaucoup d’ossements d’aurochs, de cervidés...» explique Ludovic Dolez, l'un des deux découvreurs. Malgré l'aide des planches de comparaisons qui permettent d'identifier, à partir de photos et croquis d'autres restes, les éléments mis au jour, l'identification s'est avérée difficile pour les étudiants. «Ce n’était pas un cervidé. Ce n’était rien de ce que nous avions déjà vu ou de ce qui se trouvait sur ces planches...Nous nous sommes rendus à l’évidence... ça ressemblait à de l’humain. Et quand on a pris les moulages de comparaisons des frontaux déjà découverts ailleurs, on s’est tous rendu compte que c’était vraiment très ressemblant... »

Fouille-dans-la-grotte-du-Lazaret.jpg

                                         Fouilles dans la grotte du Lazaret

La grotte du Lazaret était une halte de chasse pour les anténéandertaliens qui ont dûment fréquenté le site entre -200 000 et -130 000 ans. Ce sont les traces d'habitat, de foyer et d'ossement découverts qui permettent de dire que l'homme est venu habiter la grotte à plusieurs reprises. Les carcasses d'animaux qui ont été retrouvées, témoignent de la présence de cerfs, de bouquetins ou encore de rhinocéros laineux mais aussi des restes de carnivores : loup, ours, lynx, panthère. On y trouve aussi des ossements d'oiseaux et de rongeurs. Beaucoup d'outils en pierre ou en galet ont été découvert tels que des racloirs, des chopping-tools, des choppers et des bifaces. La grotte a aussi livré des restes humains comme quelques dents et le pariétal droit d'un enfant, daté d'environ -170 000 ans. Le professeur Henry de Lumley, qui a longuement étudié le site y a repéré une aire d'habitation de 11 mètres de longueur sur 3,50 mètres de largeur, appuyée contre la paroi Est à proximité du porche de la caverne. Des poteaux maintenus par des pièrres, supportaient des peaux. C'est donc une "espèce de hutte" qui abritait ces chasseurs lors de leurs haltes sur le site. Les préhistoriques avaient même disposé un petit muret de pierres pour protéger cet habitat des vents marins. A l'interieur de cette cabane, la présence de petits coquillages laisse penser qu'ils ont été rapporté fortuitement avec du varech et des feuilles de posidonies, ramassé par les hommes préhistoriques sur les plages proches, et destinés à constituer des litières.


cabane-du-lazaret.jpg                                      Reconstitution de l'habitat du Lazaret

Sources utlisées pour la rédaction de cette news: NiceMatin / Conférence du Professeur H.de Lumley "Une cabane de chasseurs acheuléens vieille de 130 000 ans dans une grotte de Nice" / Wikipedia


Repost 0
Published by cro-magnon - dans News
commenter cet article
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 16:39

 

Un pendentif datant de 25 000 ans environ, vient d'être mis à jour sur le site archéologique d'Irikaitz, situé à Zestoa, au Pays Basque sud. Il s'agit d'une pierre polie d'environ 10 centimètres dont l'une des extrémités est perforée.

La pièce se trouve en très bon état," a indiqué M. Arrizabalaga, directeur de la fouille, se réjouissant que l'on ait pu "sortir la pièce sans faire de dégâts". "Il y a 25.000 ans, des êtres humains de notre espèce fréquentaient cet endroit qui servait comme un lieu de chasse pour des groupes itinérants," a expliqué l'archéologue.

Le site archéologique d’Irikaitz a été découvert en 1996 par des membres du groupe Antxieta Jakintza Taldea d’Azpeitia sur le flanc d’un large coteau qui descend vers la rivière Urola. Il s’agit d’un dépôt à ciel ouvert situé entre le centre urbain de Zestoa et la célèbre station balnéaire, tout près de la voie de l’ancien chemin de fer de l’Urola qui reliait les localités de Zumarraga et de Zumaia.
L'importance de ce site réside dans les bonnes conditions de conservation que présentent les restes des industries préhistoriques qu'on y a trouvées. On a ainsi localisé cinq niveaux différents dont un correspond à une occupation du Paléolithique supérieur. Ceci est extrêmement important car il s'agit là du premier site de cette époque trouvé en Guipuscoa et l’un des rares dans tout le Pays basque, d'où son importance.
Il y a en tout près de quatre cents vestiges d'industrie lithique inventoriés dont l'élaboration et la présence sur le lieu sont le fait de l'action humaine. Depuis cette découverte, des campagnes de fouilles sont effectuées tous les ans pendant l'été.

 Source utilisée pour la rédaction de cet article: Eitb.com

Repost 0
Published by cro-magnon - dans News
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 13:58

 

C'est dans la grotte de Razboinichya, située dans les montagnes de l'Altaï en Sibérie méridionale qu'une équipe internationale de scientifiques vient de mettre à jour les restes très bien conservés d'un canidé âgé de 33 000 ans. 

En comparant les ossements trouvés avec ceux de loups préhistoriques, de loups actuels et ceux  des premiers chiens domestiqués, les scientifiques ont constaté que le spécimen de la grotte de Razboinichya se rapprochait des chiens domestiques du Groenland. 

La faible usure de ses dents suggère qu'il s'agissait d'un individu relativement jeune.

dog-skull.jpg

                      Vue de profil du crâne retrouvé dans la grotte de Razboinichya


Source utilisée pour la rédaction de cet article: PlosOne

Repost 0
Published by cro-magnon - dans News
commenter cet article
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 14:05

Semble t-il, d'après une étude menée par des scientifiques anglais. partir d'une série de 11 empreintes de pas d'Austalopithecus afarensis vieilles de 3,7 millions d'années et découvertes dans des sédiments volcaniques sur le site de Laetoli en Tanzanie, des chercheurs de l'Université de Liverpool ont reconstitué un modèle en 3D qu'ils ont comparé aux résultats d'une autre modélisation reconstituant le type d'empreintes laissé par divers grands singes et par l'homme. Publiée dans la revue Interface de la Royal Society, cette nouvelle étude suggère que la démarche bipède efficace de type humain est apparue dès 4 millions d’années, et non vers 1,9 millions d'années, comme beaucoup de scientifiques l’estimaient.

"On pensait auparavant qu’Australopithecus afarensis marchait un peu 'accroupi', sur le côté du pied appuyant sur le sol avec le milieu du pied, comme les grands singes d’aujourd’hui. Cependant, nous avons trouvé que les empreintes de Laetoli traduisaient un type de démarche bipède bien verticale, s’appuyant sur le devant du pied, en particulier sur le gros orteil, assez proche de ce qui existe chez l’humain, et plutôt différent de ce qu'on trouve chez le chimpanzé et autres grands singes", explique le Pr Robin Crompton qui a conduit l'étude.

"La fonction pédestre représentée par ces empreintes est donc plus probablement similaire au modèle observé chez l’humain moderne. Ceci est important, car le développement de la fonction locomotrice du pied humain a aidé nos ancêtres à se répandre hors d’Afrique", conclut le scientifique. Cette découverte pourrait donc fournir de nouvelles pistes pour comprendre l'évolution de l'Homme et la manière dont il s'est répandu sur les continents.

Austalopithecus-Afarensis.jpg Illustration d'Australopithèques se déplaçant (crédit image Smithsonian/Karenn Car studio)

 

Sources utilisées pour la rédaction de cet article: Maxisciences / DiscoveryNews

Repost 0
Published by cro-magnon - dans News
commenter cet article
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 19:33

 

Le 22 et 23 août prochain, à Tarascon-sur-Ariège aura lieu l'édition 2011 de Résonances, les rencontres du Parc de la Préhistoire. Rendez vous annuel des passionnés de Préhistoire, ces rencontres seront placées cette année sous le thème "Bande Dessinée et Préhistoire".

De nombreux invités dont Jean Clottes, l'archéologue Marc Azema et le dessinateur Emmanuel Roudier échangeront sur le sujet.

Au programme de ces deux journées.

Lundi 22 août

18h: Café débat autour de David Prudhomme, Emmanuel Roudier, Marc Azema et Jean Clottes sur le thème: "Et si la bande dessinée datait de la préhistoire".

19h45: Repas préhistorique au restaurant "Le bouquetin". Réservation obligatoire au 05 61 05 10 10.

21h15: Paléo-concert avec François Claerhout.

Mardi 23 août

18h: Café débat autour de David Prudhomme, Emmanuel Roudier, Marc Azema et Jean Clottes sur le thème: "La préhistoire, source d'inspiration pour la bande dessinée".

19h45: Repas préhistorique au restaurant "Le bouquetin". Réservation obligatoire au 05 61 05 10 10.

21h15: Spectacle "Et leurs chants créèrent le monde" par la compagnie Skald.

                           Parc de la Préhistoire - Route de Banat - 09400 Tarascon-sur-Ariège

                                                                 Tél. 05 61 05 19 19

Repost 0
Published by cro-magnon - dans News
commenter cet article
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 07:06

 

La préhistorienne Marylène Patou-Mathis était invitée le 19 juillet dernier sur France Culture.

 

Repost 0
Published by cro-magnon - dans Document vidéo
commenter cet article
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 14:38

 

Depuis quelques années, les parois de la grotte de Lascaux subissent l'attaque de champignons qui menacent d'altérer sérieusement ses peintures préhistoriques. Depuis sa nomination en janvier 2010 à la tête du comité scientifique en charge de la sauvegarde de la grotte, Yves Coppens, le co découvreur de Lucy, se veut rassurant en tenant un discours assez positif sur l'état de santé de la cavité, affirmant encore dernièrement qu'elle était dans une période de relative stabilité. A sa demande, une poignée de journalistes a été invitée à visiter la grotte et à constater par eux même la véracité de ces déclarations.

Pedro Lima, journaliste scientifique du site Science Actualités.fr en faisait partie. En juin dernier il s'est donc rendu à Montignac en Dordogne. Voici son état des lieux.

Cliquez ici pour lire son article.

site_0085_0010.jpg

                   Auroch, cheval et cerf sur une des parois de la Salle des Taureaux

Lascaux, quelques repères:

- Le 8 septembre 1940: découverte de l'entrée de la grotte par Marcel Ravidat, Jean Cauzel, Maurice Queyroi et Louis Périer. Ce n'est que le 12 septembre qu'ils pénétreront dans la grotte pour la première fois.

- 27 décembre 1940: classement parmi les Monuments historique.

- 1947 et 1948: travaux d'aménagements.

- 13 juillet 1948: ouverture de la grotte au public.

- 1955: première constatation de traces d'altérations sur les parois.

- 20 avril 1963: fermeture définitive de la grotte.

- 1960: observation de la présence de taches vertes sur les peintures du Diverticule Axial. "La maladie verte".

- 1963 et 1964: éradication de "la maladie verte".

- Juillet 1983: ouverture de Lascaux II, le fac-similé de la Salle des Taureaux et du Diverticule Axial.

- Entre 1999 et 2001: installation d'un nouveau système de climatisation et nouvelle pollution. Apparition de taches blanches.

- Juillet 2001/décembre 2003: traitement d'urgence des taches blanches.

- 2001: première mention de taches noires sur la voute du sas d'entrée.

- Janvier 2004: traitement des taches noires.

- Juillet 2007: prolifération des taches noires dans trois salles.

- Janvier 2008: traitement biocide des taches noires.

lampe-de-lascaux.jpg                                 Lampe trouvée dans la grotte de Lascaux

- Lascaux comprend 1963 représentations diverses dont 915 figures animales, 434 signes, 613  figures indéterminées et 1 humain.

- Le cheval est l'animal qui est le plus représenté avec 364 figures.

- Les peintures de Lascaux sont monochromes, bichromes et polychromes.

- Plus d'une centaine de lampes ont été retrouvées lors des fouilles. La plupart sont de simples dallettes calcaires non façonnées.

- Des restes alimentaires, des épingles, une aiguille à chas, des coquillages, des pointes de sagaies, des outils, des godets, des fragments de colorants, ainsi que des macrorestes végétaux ont également été retrouvés.

- Lascaux est une grotte aux dimensions modestes. 250 mètres de long et une hauteur moyenne de 4 mètres.

  Lascaux_plan.jpg

                                                       Plan de la grotte de Lascaux

Sources utilisées pour la rédaction de cet article: Dictionnaire de Lascaux (Brigitte & Gilles Delluc - Editions Sud Ouest) / Point presse Lascaux avril 2008 (Comité scientifique de Lascaux)


Repost 0
Published by cro-magnon - dans News
commenter cet article
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 07:34

 

Crane-de-tautavel.jpgA partir du mardi 19  juillet 2011, célébrez le quarantième anniversaire de la découverte du crâne de l'Homme de Tautavel en participant aux nombreuses animations organisées par la commune de Tautavel, son Musée de Préhistoire et le Centre Européen de recherches Préhistorique de Tautavel.

Voici le programme.

 Mardi 19 juillet et mercredi 20 juillet

 De 14h00 à 19h00: Fête de la préhistoire, Ateliers préhistoriques avec tir au propulseur, fabrication de poteries et de parures préhistoriques, démonstrations de feux, taille d'outils et repas préhistorique. 

Jeudi 21 juillet

De 10h00 à 17h00: Visite guidée du chantier de fouilles préhistoriques de la Caune de l'Arago, porte ouverte des laboratoires du Centre Européen de Recherches préhistoriques de Tautavel et présentations au public des restes humains fossiles de l'Homme de Tautavel.

De 14h00 à 17h30, dans le palais des congrès de tautavel: Projections de films sur le chantier de fouilles préhistoriques de la Caune de l'Arago. 1964-2011

De 14h00 à 17h30, dans le Musée de Préhistoire: Ateliers préhistoriques.

De 17h30 à 19h00, dans le palais des congrès : "panoramique en musique sur la Paléontologie Humaine. Découverte de l'Homme de Tautavel". Texte lu par Laurent Hacquard.

A 21h00, dans l'amphithéâtre de verdure de Tautavel: Conférence-débat sur l'origine de l'Homme selon les grandes religions.

Vendredi 22 juillet

De 10h00 à 12h00: Visite guidée du chantier de fouilles préhistoriques de la Caune de l'Arago, porte ouverte des laboratoires du Centre Européen de Recherches préhistoriques de Tautavel et présentations au public des restes humains fossiles de l'Homme de Tautavel.

De 14h00 à 15h00, dans le Musée de Préhistoire:  Ateliers préhistoriques.

De 15h00 à 16h30, dans le palais des congrès de Tautavel: Présentation d'un film tournée en 1971 au cours de la découverte du crâne, de son dégagement et de son enlèvement.

Conférence par Henry et Marie-Antoinette de Lumley,"Découverte du crâne de l'Homme de Tautavel (Arago XXI) et sa place dans l'évolution des hommes fossiles".

De 16h30 à 18h00, devant le palais des congrès de Tautavel: Atelier d'allumage du feu.

A 17h00, dans le palais des congrès: Inauguration de l'exposition: 40 ans déjà...La découverte de l'Homme de Tautavel vue par les médias.

A 18h00, dans le palais des congrès: Lecture théâtralisée "Sur les traces de l'Homme de Tautavel".

A 21h00, dans l'amphithéâtre de verdure de Tautavel: Conférence par Slimane Hachi, Directeur du centre National de Recherche Préhistorique, Anthropologique et Historique d'Algérie " Les cultures ibéromaurusiennes du Maghreb entre 20 000 ans et 10 000 ans et les Hommes de Metcha el Arbi. Un témoignage de l'identité culturelle de l'Afrique du Nord" et "Les peintures et les gravures rupestres de Hoggar et du Tassili des Ajjers. Conférence par Jean Combier, Directeur de Recherches honoraire au CNRS "Comportement et mode de vie des peuples gravettiens entre  29 000 et 20 000 ans en Europe et les Hommes de Cro-Magnon. Un témoignage de l'identité culturelle de l'Europe". 

Samedi 23  juillet

De 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00: Visite guidée du chantier de fouilles préhistoriques de la Caune de l'Arago, porte ouverte des laboratoires du Centre Européen de Recherches préhistoriques de Tautavel et présentations au public des restes humains fossiles de l'Homme de Tautavel.

De 14h00 à 18h00, dans le Musée préhistorique de Tautavel: Festival préhistorique des enfants avec une chasse au trésor, des ateliers préhistoriques et un Paléo-safari, sur la piste de l'Homme de Tautavel.

 

Renseignements au 04 68 29 47 40.

localisation-tautavel.gif

Repost 0
Published by cro-magnon - dans News
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 15:50

 

Des ossements humains découverts dans un abri sous roche en Ukraine, viennent d'être datés de 32 000 ans. Il s'agit du plus ancien témoignage direct de la présence des homo Sapiens au sud-est de l'Europe.

Le site.

Découvert en 1990 en Ukraine, l'abri de Buran-Kaya III surplombe une rivière et comprend dix neuf couches culturelles qui s'étendent du paléolithique moyen jusqu'au Moyen Âge. C'est dans la couche Gravettienne 6-1 que les chercheurs ont trouvé le plus riche assemblage d'industries lithiques et osseuses dont 162 fragments d'ossements humains, des os d'animaux (principalement de renards, antilopes saïga, lièvres), des objets de parures en ivoire et des fragments d'ocre.

            

Bourane -Kaya III- parure en Ivoire

              Eléments de parure en ivoire trouvés sur le site / Crédit photo-L.Crépin -MNHM

Les datations au Carbone 14.

Les vestiges humains retrouvés sur le site sont principalement des fragments crâniens et dentaires appartenant à au moins cinq individus identifiés. Un enfant, deux adolescents et deux adultes. Les crânes ont été détachés du reste du corps après le décès et pour les scientifiques il peut s'agir soit d'un cannibalisme rituel, soit d'une désarticulation post mortem, afin d'en déposer une partie à un autre endroit.

Pour ce site, les scientifiques ont utilisé la méthode de datation au carbone 14 par SMA (spectrométrie de masse par accélérateur), une méthode rapide qui a aussi l'avantage de prélever très peu de matière sur l'échantillon à analyser. Un os humain et celui d'un cerf rouge ont été datés et le résultat indique qu'ils ont vécu il y 32 000 ans. Ce site est donc l'un des plus anciens occupé par l'homme moderne en Europe. Seuls un site roumain et un site russe s'avèrent plus vieux (34 000 ans pour le site roumain et 33 000 ans pour le russe), tandis que les sites d'Europe occidentale sont tous plus récents. Cette découverte atteste donc l'hypothèse d'une colonisation du continent d'est en ouest par les premiers hommes anatomiquement modernes. Ces derniers se seraient répandus en Europe par les régions sud-orientales bordant la Mer Noire depuis le Moyen-Orient.

L'étude paléoenvironnementale de la couche donne aussi de précieux indices sur le contexte dans lequel ces hommes ont vécu il y 32 000 ans. Leur environnement était ouvert avec un couvert végétal réduit et le climat y était froid et aride.

 

*Détail des datations au C14: Homo Sapiens 31,900 + 240/-220 BP - Cerf 31,320 ± 820 BP.

 Sources utilisées pour la rédaction de cet article : CNRS / PlosOne.org

Repost 0
Published by cro-magnon - dans News
commenter cet article